Après la gratuité des préservatifs pour tous (majeurs comme mineurs) en pharmacie, c’est au tour de la pilule du lendemain !

Si celle-ci était déjà gratuite pour les moins de 26 ans depuis 2022, elle est désormais accessible gratuitement à toutes les femmes, quelque soit l’âge et sans ordonnance, en pharmacie !

La pilule du lendemain, c’est quoi ?

La pilule du lendemain est une « contraception hormonale d’urgence ». En d’autres termes, il s’agit d’un médicament, sous forme d’un unique comprimé, permettant de réduire drastiquement le risque d’une grossesse non désirée chez la femme.

Dans quels cas doit-on l’utiliser ?

Si tu as eu un rapport sexuel à risque (non ou mal protégé) et que tu ne souhaites pas tomber enceinte, il t’est fortement recommandé de prendre une pilule du lendemain au plus vite !

Attention toutefois, pour que celle-ci soit efficace, elle doit être prise idéalement dans les douze heures suivant le rapport sexuel à risque. Ce délai peut toutefois s’allonger à 3 ou 5 jours selon le type de pilule que tu choisis :

  • pilule au lévonorgestrel (hormone progestative) : 3 jours maximum suivant le rapport sexuel à risque ;
  • pilule à l’ulipristal acétate : 5 jours maximum suivant le rapport sexuel à risque.

Rappel : un rapport sexuel à risque n’est pas toujours synonyme de grossesse chez la femme. Selon la période de ton cycle, il peut cependant s’agir d’un risque à forte probabilité, c’est pourquoi il faut toujours veiller à se protéger !

Où puis-je m’en procurer ?

En pharmacie

Pour obtenir ta contraception d’urgence, il te suffit de te rendre dans la pharmacie de ton choix et de la demander au pharmacien. Celui-ci te recevra alors et tu pourras lui expliquer la situation. S’il estime que la pilule du lendemain est adaptée à ton cas, tu pourras en bénéficier.

Le pharmacien prendra également le temps de t’informer sur les différents moyens de contraception ainsi que les IST (Infections Sexuellement Transmissibles).

Rappels :

  • Tu n’as pas besoin d’une ordonnance pour l’obtenir gratuitement ! La pilule est entièrement prise en charge pour toutes.
  • Si tu es mineure, indique-le au pharmacien. Tu pourras bénéficier de la pilule de façon anonyme (carte d’identité et carte vitale ne seront pas demandées).

Hors-pharmacie

Si tu ne souhaites pas te rendre en pharmacie, tu peux obtenir une pilule du lendemain, gratuitement, dans :

  • les centres de santé sexuelle (anonyme et gratuit) ;
  • les CeGIDD : Centres Gratuits d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des virus de l’immunodéficience humaine (VIH), des hépatites et des infections sexuellement transmissibles (anonyme et gratuit) ;
  • les infirmeries des collèges et lycées (gratuit) ;
  • les services de santé des universités (gratuit) ;

Les différents moyens de contraception

Si la pilule du lendemain est utile lors d’un rapport à risque, elle ne peut pas se prendre comme un petit pain ! Il s’agit d’un médicament fortement dosé, qui ne peut donc pas être pris au quotidien.

Pour se protéger, il est important d’opter pour un moyen de contraception régulier. En voici les plus couramment utilisés :

Le préservatif

Contraception primordiale ! Il permet de se protéger des grossesses non désirées, mais aussi des IST !

La pilule contraceptive

Elle est obtenue sous la forme d’une plaquette contenant 21 ou 28 comprimés à prendre à raison de 1 par jour, tous les jours, à la même heure, avec un arrêt de 7 jours (semaine de règles) ou non (pilule en prise continue : arrêt des règles). Ces comprimés diffusent des hormones dans le corps, venant bloquer l’action des spermatozoïdes et ainsi, empêcher l’ovulation.

Le stérilet (hormonal ou au cuivre)

Il s’agit d’un « dispositif intra-utérin » (DIU), qui est donc placé par un médecin ou une sage-femme au sein de l’utérus de la femme pour une durée pouvant aller de 4 à 10 ans. D’une longueur de 3 cm et se terminant par un fil de nylon, le stérilet va permettre d’inactiver les spermatozoïde (stérilet de cuivre) ou d’en empêcher le passage (stérilet hormonal).

L’implant

Il s’agit un petit bâtonnet d’une longueur de 4 cm et de 2 mm de large. Introduit dans le bras (sous la peau) pour une durée de 3 ans, il diffuse des hormones dans l’organisme permettant de bloquer l’action des spermatozoïdes.

Le patch

Il s’agit, comme son nom l’indique, d’un patch que tu dois coller à ta peau, et qui contient des hormones œstroprogestatifs. Le patch doit être changé à raison d’un par semaine, pendant 3 semaines. La quatrième semaine correspondra à la semaine de règles (comme pour la pilule, tu restes protégée durant celle-ci).

Tu as d’autres questions ? N’hésite pas à contacter :

  • le numéro vert national (gratuit et anonyme) : 0 800 08 11 11 ;
    • horaires : 9h-13h / 14h-18h (7j/7)
  • le Fil santé jeunes (gratuit et anonyme) : 0 800 235 236 ;
    • horaires : 9h-22h (lundi) / 9h-20h (du mardi au samedi).