« Allez c’est parti les secondes générales ! » Il est 10 heures, ce jeudi 1er septembre, Amine, surveillant au lycée Baggio de Lille, appelle les lycéens à rentrer. « Je suis détendu, on a une bonne organisation et tout a été fait en amont avec la vie scolaire pour que ça se passe bien« , sourit-il.

Amine

Un groupe de jeunes s’amasse devant la grille du lycée. Certains restent un peu en retrait. Accompagnés d’un parent ou d’un proche, ces jeunes découvrent pour la première fois le lycée et c’est une sacrée étape pour certains.

En un mot : stressés

Samir a tenu à accompagner son fils, Mohamed-Amine, pour sa première rentrée au lycée. « Ça fait plaisir d’accompagner les enfants, explique-t-il. J’avais fait la rentrée au collège et maintenant aujourd’hui c’est le lycée. C’est la moindre des choses d’être là si on peut. »

Mélanie et Lison

Un peu plus loin Lison, 14 ans et sa maman Mélanie attendent ensemble. « Je suis un peu stressée, reconnaît Lison. Je ne connais personne… » Mélanie, qui fait partie de l’association des parents d’élèves, a prévu d’entrer dans le collège pour distribuer les livres aux lycéens. Pour acheter ses cahiers, Lison a utilisé sa carte génération #HDF. « C’est vraiment chouette cette aide de la Région », vante Mélanie, sa maman.

Un moment qui restera gravé

À 10h30, c’est au tour des BTS de faire leur entrée dans l’établissement. Justine, 19 ans, entre en 1ère année de BTS électrotechnique. Elle le reconnaît volontiers, elle est « stressée« . C’est sa sœur Mathilde, 22 ans, qui est là pour la rassurer. « Je ne connais pas ce lycée et en électrotechnique, il n’y a pas beaucoup de filles donc j’appréhende un peu« , avoue la jeune fille. Justine ne le sait pas encore, mais elle aura Nathan dans sa classe.

Nathan

Le jeune homme de 18 ans est souriant. Pourtant comme elle, il « ne connait personne. Pendant les vacances, j’ai eu beaucoup d’échanges avec le professeur référent de ma formation pour trouver une alternance et il m’a beaucoup aidé« . De quoi le mettre en confiance.

Tout près de la grille, Lili cherche un regard bienveillant. Avec sa valise presque aussi grande qu’elle, la jeune fille de 16 ans à l’air perdue. « Je rentre en 1ère générale. La rentrée a lieu demain (vendredi 2 septembre) mais aujourd’hui je viens déposer mes affaires à l’internat. »  Lili a déménagé de la Réunion. Cette première rentrée en Métropole, elle s’en souviendra toute sa vie !

Les nouveautés de la rentrée

Pendant les congés d’été, le lycée Baggio de Lille a bénéficié de travaux d’aménagement réalisés par la Région. « On a de nouvelles portes et de nouvelles grilles pour améliorer la sécurité des élèves« , détaille Amine le surveillant en poste dans le lycée depuis trois ans.

Rampe d’accès pour les malvoyants

Des pentes avec des accès facilités pour les personnes à mobilité réduite et des rampes pour les malvoyants ont également été installées. « C’est top de travailler dans un lycée rénové, cela améliore les conditions de vie des jeunes. »

Mention spéciale au chef

Antoine, Hugo, Franck et Marco

Quatre copains observent la scène d’un peu plus loin. Marco, 20 ans, Franck, 23 ans, Hugo, 21 ans et Antoine, 20 ans sont en 2e année de BTS Fluides, énergies, domotique option génie climatique et la rentrée pour eux, c’était lundi ! Ils connaissent déjà l’établissement et apprécient les travaux effectués. « Ça fait propre« , commente Franck. La carte Génération, ils l’ont déjà utilisée. Venant tous les jours en train de Saint-Omer, d’Hazebrouck ou de Dunkerque, ils prennent le train et bénéficie de tarif préférentiel grâce à la Région. « C’est vraiment avantageux« , reconnaissent-ils. Eux, leur lycée, ils l’aiment. Il y a une bonne ambiance, les locaux sont agréables mais ce qu’ils préfèrent, c’est la cantine. « C’est vraiment très bon« , s’exclame Antoine. « Pour 3,85 euros, c’est excellent ! » ajoute Hugo. « En plus, le personnel est super cool, surtout le chef ! » renchérit Franck. Que demander de plus ?

Retrouvez d’autres tranches de vie dans nos lycées pour cette rentrée 2022 sur nos réseaux Facebook, Twitter, Instagram !

— Région Hauts-de-France (@hautsdefrance) September 1, 2022