Du 14 au 16 décembre, 17 jeunes (collégiens de 3e et lycéens de seconde) ont effectué un stage d’observation au sein de l’École Nationale de Police de Roubaix. Cet événement inédit, organisé par Proch’Orientation, a permis aux jeunes de découvrir la diversité des métiers de la Police nationale, et par là même de préciser leurs projets professionnels et de susciter des vocations. « Ce partenariat avec la Région est une première pour l’école depuis sa création en 1993« , déclare Céline Kichtchenko, commissaire et directrice de l’école.

« La Police nationale, c’est une centaine de corps de métiers différents »

Les élèves ont pu rencontrer des professionnels et découvrir au travers de divers ateliers la Police nationale, ses personnels et ses métiers comme la police scientifique et technique, la sécurité en interventions, la cybercriminalité, la fraude documentaire, la brigade cynophile (canine)… « L’idée était de pouvoir faire quelque chose de vivant et d’interactif pour les jeunes, ajoute la commissaire. Nous leur avons proposé un grand panel de professions pour qu’ils puissent connaître les métiers de la police qui s’ouvrent de plus en plus vers l’extérieur. Bien sûr en trois jours nous ne pouvions pas tout leur présenter, la Police nationale c’est une centaine de corps de métiers différents« , précise-t-elle.

À la découverte de la brigade cynophile

Lors de leur dernier jour de stage les élèves de 3e et de seconde ont découvert la brigade cynophile. Deux maîtres-chiens, venus avec leurs compagnons de travail (deux malinois), ont présenté les formations, leurs métiers, les dangers qui en incombent et ont fait des démonstrations de recherche de stupéfiants, armes et billets de banque. Gabin, élève de seconde au Lycée Deforest de Lewarde à Douai, s’est prêté au jeu lors d’un exercice d’attaque, en s’équipant d’une manchette de protection, « c’était très impressionnant ! On sent la force du chien même avec la protection« .

Un stage qui suscite des vocations

Après avoir déposé leurs lettres de motivation, ces 17 jeunes ont été sélectionnés pour s’immerger au cœur de la Police. « Ça faisait plusieurs mois déjà que je souhaitais faire un stage au sein de la Police. J’étais impatiente, se réjouit Manon, élève de 3e au collège Voltaire de Watignies. On a découvert le parcours de gardien de la paix, la police scientifique et technique, mais moi ce qui m’intéresse vraiment c’est la brigade équestre ou cynophile parce qu’on crée une complicité unique avec l’animal« .

Pour Gabin, déjà intéressé par l’institution militaire, la gendarmerie et la Police, « le fait de faire ce genre de stage me permet de savoir ce qui me plait vraiment« . Quant à Millie, collégienne de 3e au Collège Paul Eluard de Roncq, elle hésité encore. « C’était très intéressant, je ne suis pas encore sûre de la spécialité vers laquelle m’orienter mais ce stage m’a permis d’avoir plus d’informations. En tout cas ce qui me plait, c’est d’aider les autres !« , affirme-t-elle.

Une chose est sûre, après ces trois jours de stage d’observation les élèves sont ravis et repartent avec une idée plus précise de ce qu’ils veulent faire plus tard. Par ailleurs, plus de la moitié du groupe affirme vouloir s’orienter vers les métiers de la Police.

Cet article Trois jours pour découvrir les métiers de la Police nationale est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.

Lire l’article original sur hautsdefrance.fr