Quoi de mieux pour un jeune qu’une période d’observation pour découvrir un métier ? Et pourquoi pas une période de découverte des métiers pendant les vacances ? Si votre établissement scolaire est fermé ou ne propose pas de convention durant cette période, vous avez tout de même une solution. La Région via Proch’Orientation met en place un dispositif pour permettre aux collégiens, lycéens et étudiants d’effectuer des stages complémentaires, non prévus dans leur cursus.

« J’ai beaucoup appris »

Ludivine Laurent a découvert le dispositif de la Région « par hasard. C’est la Chambre de commerce et d’industrie qui m’en a parlé. Mon fils Jawad est en troisième. Il voudrait intégrer l’année prochaine un lycée professionnel pour réaliser un bac prévention sécurité. Il rêve d’être pompier. »
L’entrée en bac pro se fait sur dossier. Alors pour « booster » son dossier et acquérir une expérience professionnel, Jawad a effectué un stage pendant les vacances scolaires de la Toussaint au service sécurité incendie au sein de l’Institut catholique de Lille grâce au dispositif régional. « C’était très intéressant, explique le jeune homme. J’ai beaucoup appris. Je ne connaissais rien sur les systèmes de sécurité et ça me conforte dans mes choix pour la suite. »

Jawad a normalement un stage de découverte prévu avec son collège en février prochain. Mais compte tenu de la situation sanitaire, le collège a pour l’instant annulé les stages des élèves. « Jawad a postulé auprès de casernes de pompier. Pour l’instant, c’est compliqué, on n’a pas eu de retours positifs, explique Ludivine Laurent. S’il le faut, on recommencera avec la Région. C’est toujours intéressant de pouvoir multiplier les stages et les expériences ! »

Comment ça marche ?

Habituellement, dans une convention de stage, il y a trois signataires : le jeune, son organisme de formation et l’entreprise où il souhaite effectuer le stage. Lorsque l’organisme de formation ne peut pas signer, la Région prend sa place afin que le jeune puisse quand même effectuer son stage. La Région, qui pilote cette convention, prend ainsi le relais pour garantir la bonne organisation de ce temps de découverte des métiers et de l’entreprise. L’idée n’est pas de prendre la place des organismes de formation mais de permettre aux jeunes d’effectuer davantage de stages, y compris ceux qui ne sont pas compris dans leur cursus.

Les stages se déroulent exclusivement sur les périodes de vacances scolaires (ou en dehors des périodes de cours et d’examens pour les étudiants), sans gratification et sur une durée inférieure à deux mois.

Pour plus d’informations,  rendez-vous sur le guide des aides ou contactez-nous via le formulaire de contact ou le numéro vert 0800 02 60 80