Que cela soit par des insultes, des coups, de l’intimidation ou des menaces, que cela ait lieu dans l’enceinte d’un établissement scolaire ou en ligne (téléphones portables, messageries instantanées, forums, chats, jeux en ligne, mails, réseaux-sociaux…), tout le monde peut un jour devenir victime de harcèlement. Il est donc important de ne pas rester passif face à ces agressions, et à prendre les choses en mains en alertant.

Comment se protéger ? On fait le point.

Le harcèlement : encore et toujours présent dans le milieu scolaire

Le harcèlement est vécu au quotidien par de nombreux jeunes français (environ 5 à 6% des élèves le vivraient chaque année, d’après le gouvernement français). Que cela se déroule dans le cadre scolaire (harcèlement scolaire), ou en ligne (cyberharcèlement), il crée de nombreux dégâts chez ses victimes.

Mais concrètement, le harcèlement qu’est-ce que c’est ?

  • Violence verbale : insultes, moqueries, propos injurieux…
  • Violence physique : coups, blessures, bousculades…
  • Violence psychologique : menaces, intimidations…
  • Violence répétée

Le harcèlement peut être réalisé par un individu, ou par un groupe ligué contre une autre personne étant dans l’incapacité de se défendre. De plus, il se déroule sur la durée, de façon répétée. En d’autres termes, il consiste à s’en prendre violemment à une autre personne, régulièrement et de façon intentionnelle, dans un but malveillant (moqueries, agressions, humiliation…).

Je suis victime de harcèlement

Être victime de harcèlement est souvent un sujet tabou chez la jeunesse, mais tu ne dois surtout pas en avoir honte ! Le harcèlement n’est pas normal, ni acceptable. Il est important d’agir pour s’en libérer et ne pas laisser ces actes impunis.

Si tu es victime d’un cas de harcèlement, parles-en à un adulte de confiance (tes parents par exemple).

Ces derniers pourront alors :

  • Prendre rendez-vous avec l’établissement afin d’informer la direction de l’école de la situation. Si celle-ci est avérée, elle pourra alors trouver une solution afin de mettre un terme à ce problème.
  • Contacter un délégué de parents d’élèves afin de sensibiliser les parents au harcèlement et d’en augmenter la prévention.
  • Te rassurer afin de prendre les meilleures solutions possibles pour mettre un terme à cette violence.

Je suis témoin d’un cas de harcèlement

Il n’est pas toujours aisé de réagir lorsque l’on est témoin d’un cas de harcèlement. Il est toutefois très important de le signaler, pour ne pas laisser ce genre de comportements se reproduire !

Si tu es témoin d’un acte d’harcèlement, la première étape est encore une fois d’en parler à tes parents. Ils sauront te conseiller.

Ensuite, deux étapes supplémentaires peuvent être réalisées par ces derniers :

  • Etape impérative : informer l’établissement (le directeur, un membre de l’équipe éducative…). Cela permettra à l’école de réagir et être en mesure d’aider l’élève victime de harcèlement.
  • Etape supplémentaire : informer un délégué des parents d’élèves/ représentant d’une association de parents d’élèves. Cela permettra de sensibiliser les autres parents au harcèlement.

Quels numéros dois-je contacter pour avoir de l’aide ?

3020 – Harcèlement scolaire :

  • National et gratuit, ce numéro est accessible aux élèves victimes, comme aux familles et aux professionnels.
  • Il te permettra de bénéficier d’une écoute ainsi que de conseils et d’orientation pour agir face à ton problème.
  • Numéro joignable (hors jours fériés) :
    • du lundi au vendredi, de 9h à 20h ;
    • le samedi, de 9h à 18h.

3018 – Cyberharcèlement :

  • National et gratuit, ce numéro a l’avantage d’être également anonyme et confidentiel.
  • Concerne les personnes victimes de cyberharcèlement (violences numériques).
  • Numéro joignable du lundi au samedi, de 9h à 20h.

Tu peux également joindre ce service par Tchat sur Messenger et WhatsApp, en ligne via le site web 3018.fr ou encore, via l’application mobile « 3018 ». L’application te permettra d’échanger avec un professionnel sur ta situation, d’accéder à des fiches pratiques ainsi que de conserver des preuves du harcèlement dont tu es victime ou témoin (captures d’écran, photos, liens url…).

0 810 20 30 40 – Homophobie/Transphobie :

  • National et gratuit, ce numéro te permettra de témoigner dans l’anonymat et de façon confidentielle.
  • Il s’agit d’un service d’écoute et d’aides à l’attention des victimes/témoins d’homophobie et/ou de transphobie.
  • Permet également de s’informer sur les identités de genre et les orientations sexuelles pouvant être sujettes au harcèlement/cyberharcèlement.
  • Numéro joignable tous les jours, de 8h à 23h.

Plus d’informations sur les plateformes, numéros et dispositifs d’aides aux jeunes, victimes de violence : ici.

Plus d’informations