Mélodie Dejonghe
20 ans
Habite à Lille (59)
Sa formation : Brevet professionnel « Esthétique-Cosmétique-Parfumerie »
Son futur métier : Esthéticienne ou formatrice
Son point fort : « C’est ma dernière chance de briller aux Olympiades. Je suis sur-motivée »
Son ambition pour les Olympiades des métiers : « Je rêve d’accéder au titre de championne de France. »

Pourquoi j’ai choisi… les soins esthétiques

À cause de ma passion, dès 14 ans, pour le maquillage, l’entretien de la peau, les différents soins… J’ai regardé énormément de vidéos sur les réseaux sociaux, en ligne, pour m’améliorer et m’inspirer des autres. Je tiens même une page que j’alimente depuis 6 ans maintenant ! J’y expose des conseils, des photos de mes réalisations, mon parcours…

Un jour, une maquilleuse professionnelle que je suivais a lancé un concours de maquillage : mon maquillage de “geisha moderne” a plu et j’ai remporté la finale dans la sélection « débutant ». J’ai alors pris confiance en moi et je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose à exploiter, non ?

Ma formation

Après ma victoire au concours en ligne, je me suis intéressée aux formations proposées dans les soins esthétiques. Quand j’ai visité les écoles, j’ai eu comme des étoiles dans les yeux à voir les salles de pratique : je me sentais complètement dans mon élément ! Après une seconde générale, je me suis naturellement dirigée vers la filière de l’apprentissage : dès les premiers jours de mon CAP « Esthétique-Cosmétique-Parfumerie », j’ai su que j’avais fait le meilleur choix possible.

Je prépare actuellement un brevet professionnel à l’antenne de l’Université régionale des métiers et de l’artisanat de Tourcoing le Virolois. Ce diplôme me permet d’acquérir davantage de compétences pratiques par rapport au CAP et m’apporte aussi des connaissances en comptabilité/gestion. C’est essentiel pour, ensuite, manager une équipe ou ouvrir mon propre institut.

Mon futur métier

J’ai plein d’idées en tête, mais mon métier tournera forcément autour de l’univers de la beauté.

J’envisage la possibilité d’ouvrir un institut. J’aimerais aussi partager mon savoir-faire avec les autres : pourquoi ne pas devenir formatrice ou tout simplement professeur dans ma discipline ? Mon projet professionnel reste encore difficile à déterminer, bien que j’approche de la fin de ma scolarité. Il me reste encore 2 années d’études avant d’obtenir mon brevet de maîtrise et pouvoir réellement réfléchir à un projet professionnel. Dans mon métier, il y a tellement de choses à voir qu’en quatre ans d’expérience, ce n’est pas suffisant pour réellement dire où je me vois plus tard.

Ma participation aux Olympiades des Métiers

Pour tout vous dire, je n’en suis pas à ma première participation : j’ai déjà décroché la médaille d’argent aux sélections régionales des 44es Olympiades des Métiers, en 2016. C’était ma professeure Mme Abraham qui m’avait incitée à m’y inscrire, elle croyait en mes capacités et en ma volonté de réussir. C’est grâce à elle que j’ai connu le concours puisqu’elle avait l’habitude de préparer ses élèves à ces épreuves.

Aujourd’hui, j’ai toujours la même coach. Je m’entraîne dès que possible, dans mon école (je remercie vraiment mes professeurs de mettre à disposition les locaux pour que je puisse performer et m’entraîner), je suis les conseils qu’on me donne parce que les épreuves sont très techniques. Les Olympiades, c’est un challenge vraiment à part : dès que je pense aux prochaines finales nationales, j’ai une montée d’adrénaline. Cette adrénaline, elle me pousse à me donner à fond.

Mon ambition pour les finales nationales

Comme chaque membre de l’équipe, je vise la médaille d’or et l’Équipe de France des Métiers. Je rêve d’accéder au titre de championne de France.

C’est ma dernière chance pour y parvenir et je ne veux pas la laisser passer.

Pour en savoir plus

Soins esthétiques : quelles formations, quels débouchés, quels salaires ? Réponses ici.