Enchaîner les visites de logement, être en concurrence avec d’autres étudiants, craindre de ne rien trouver avant le début de l’année scolaire, savoir estimer ses capacités financières et connaître tous les dispositifs d’aides qui existent déjà… Trouver un logement, ça n’est pas toujours simple !

Les questions sont nombreuses. La Région s’implique sur cet enjeu et peut peut-être vous aider.

Apprentis, au plus près de votre formation

Vous êtes apprenti ? La Région a mis en place une plateforme en ligne en partenariat avec l’UESL – Action Logement. Cette plateforme numérique recense les offres disponibles pour vous permettre de trouver un logement proche de votre centre de formation (CFA) ou de l’entreprise qui vous emploie. Elle centralise également différentes informations sur les aides mises en place, que ce soit pour le logement mais aussi la restauration.

Des aides comme :

Toutes ces infos sont particulièrement importantes si vous êtes apprenti et que vous devez « voyager » entre votre domicile, votre CFA et votre employeur… . Des équipes-relais sont disponibles via cette plateforme pour vous accompagner dans vos recherches.

Vous êtes apprentis dans les Hauts-de-France et vous cherchez un logement ? N’hésitez pas à vous rendre sur la plateforme en ligne.

Choisissez l’inter-générationnel

Des solutions originales peuvent aussi se présenter. Depuis 2009, l’association Générations et Cultures développe le dispositif « Un toit à partager ». L’objectif : faire vivre ensemble une personne âgée avec un jeune ayant besoin d’un logement. « C’est financièrement intéressant pour le jeune, même si c’est un argument secondaire. En vérité, tout repose avant tout sur l’état d’esprit, témoigne Hélène Kowalkowski, chargée de mission de l’association. Pour le senior, il s’agit souvent de rompre l’isolement ou de partager, par solidarité, l’espace disponible chez lui. Les jeunes ont souvent l’esprit altruiste et peuvent aider aux petites tâches quotidiennes. Nous recevons les différents candidats et faisons en sorte de former des binômes compatibles ».

600 binômes ont ainsi été montés en dix ans. La grande majorité dans la métropole lilloise, le reste essentiellement sur Arras, Valenciennes ou Dunkerque. Les demandes affluent et l’association est en quête d’hébergeurs. « Sur les 50 places disponibles que je gère actuellement, la plupart ont déjà trouvé preneur », concède Hélène Kowalkowski. Depuis 2015, l’association développe aussi le concept dans les maisons de retraite.

Séniors, vous habitez seuls et souhaitez partager votre logement avec un jeune ? Contactez l’association.

Tentez l’expérience à la ferme

Autre solution, vivre à la ferme. Xavier Philippart est agriculteur à Villers-Saint-Barthélémy (60), dans le Beauvaisis. Il est inscrit dans la dynamique de Campus Vert, née à Violaines (62) et qui s’est depuis étendue au Nord, avant de toucher l’ensemble des Hauts-de-France, la Bretagne et même l’Île-de-France.

Xavier Philippart a été précurseur sur le territoire picard en lançant en 2007 son exploitation dans la location de logements étudiants. « Pour moi, c’est une très bonne diversification d’activité. Nous exploitons un espace inutilisé, on a un retour sur investissement » se réjouit-il. L’exploitant a commencé avec 3 studios et, depuis 2014, il est passé à 6. « Le loyer est modéré, les logements sont grands, meublés et très propres. Certes pas situés en ville, mais pas très loin non plus. On accueille des jeunes de toute la France, ça marche vraiment bien et ça crée un vrai échange et un vrai lien avec eux ! »

Vous cherchez un logement à la ferme ? Rendez-vous sur Campus Vert.

Des acteurs régionaux dédiés

Pour toute demande d’accompagnement, des structures dédiées à la recherche de logement ainsi qu’à tout ce qui entoure cette problématique existent. Le CRIJ (Centre régional information jeunesse) et le CROUS sont des interlocuteurs majeurs en la matière.

Retrouvez toutes les infos auprès du CRIJ et du CROUS sur les deux versants nord et sud des Hauts-de-France.