L’europe et le sport

Comment construire l’Europe de demain avec le sport ? Quelle identité européenne au travers du sport ? Quels enjeux sociétaux ? Pour la 4e édition du concours Demain j’Europe, les lycéens de la région ont planché sur la thématique de l’Europe et du sport. Le 31 mai, au stadium Lille métropole, les trois meilleurs projets ont été récompensés.

« C’est un concours important, s’enthousiasme Élisabeth Boulet, conseillère régionale, car il ouvre à une autre idée de l’Europe en insistant sur les valeurs partagée avec le sport  ». Venue féliciter les participants et récompenser les lauréats, elle a été rejointe par Djibril Cissé, ambassadeur de l’Euro de foot junior qui se déroule actuellement à Lille et à Lens.

« Continuez à entretenir les liens entre pays d’Europe, à croire aux vertus du sport. Il permet de rassembler des personnes d’univers très différents, et on a besoin d’être ensemble ! » est venu encourager le footballeur.

Le foot est-il le miroir de la construction européenne ?

Cinq établissements avaient franchi toutes les étapes leur permettant de concourir : le lycée Guy Mollet à Arras, le lycée professionnel agricole à Dunkerque, le lycée Jean-Baptiste Corot à Douai, le lycée St-Joseph à Saint-Martin-Boulogne et le lycée Marguerite de Flandre à Gondecourt. Un jury composé de membres de la Région et de l’Europe ont délibéré et ont récompensé trois groupes de lycéens.

Les élèves du lycée Jean-Baptiste Corot sont les grands vainqueurs de cette édition.

Le football est-il le reflet de la construction européenne d’hier, d’aujourd’hui et de demain ? à partir de cette réflexion, les 8 lycéens ont produit un clip vidéo qui a su séduire le jury et les faire monter sur la première marche du podium. « Avec l’Euro qui commence dans quelques jours, l’idée était de montrer que le foot rassemble les gens depuis longtemps, bien avant la construction européenne et que c’est ce dont on a besoin, ce qu’il faut préserver ! » raconte Laurane, en première ES.

 

 

Avec leur projet JOEY, les lycéens de Marguerite de Flandre ont imaginé des olympiades faisant se rencontrer des équipes de jeunes de nationalités mélangées : « pour être sûrs qu’à la fin, c’est l’Europe qui gagne ! » Ils remportent le 2e prix et passeront une journée à Bruxelles. Les élèves du lycée St Joseph ont reçu le 3e prix pour leur enquête sur le sport et la santé réalisée en partenariat avec des lycéens roumains : « ça nous a fait réfléchir, débattre et rechercher où se trouvent les problèmes et comment faire pour fédérer les jeunes et les inciter à faire du sport et tout ça en communiquant en anglais » retient le porte-parole du groupe.

Partager sur