Ils voulaient le faire, ils vont le faire : le groupe lillois Vertigo jouera dimanche sur la scène du Main Square Festival, le même jour que Radiohead… Sylvain, le batteur, revient sur la belle histoire de son trio.

Comment est né Vertigo ?

Notre groupe est né en 2012, d’une envie de faire la musique « presque pop », à la fois entre la pop et l’indie pop. Que ce soit Camille au chant et à la basse, Lulu aux claviers ou moi à la batterie, nous sommes convaincus que la musique, c’est un refrain et des couplets. Alors on s’est mis à composer ensemble, à écrire des textes en anglais. Depuis peu, Camille s’est mise au français et le résultat est plutôt vraiment bon.

Pourquoi avoir candidaté au tremplin du Main Square Festival ?

Pour Radiohead ! On l’a dit quand on a envoyé une démo au jury du Tremplin, on l’a dit devant le public de l’Arc-en-Ciel à Liévin lors de notre passage, on le dit encore aujourd’hui : on a une opportunité incroyable de jouer le même jour que Radiohead. Et ça a marché !

Ça fait 5 ans que l’on tourne maintenant : 2 EP sont téléchargeables sur les plateformes, l’un s’est même écoulé à plus de 500 exemplaires. On est bien connus sur les scènes alternatives, dans différents lieux de concert, mais on n’avait jamais osé se présenter pour le tremplin. Cette année, avec Radiohead, on s’est dit qu’il fallait qu’on tente le coup. On va ouvrir la Greenroom pour le dernier jour, dimanche, à 13h. C’est la première fois que l’on joue devant autant de monde, un jour à guichets fermés. On a la pression, mais c’est une chance unique !

Le Main Square Festival, c’est un vrai tremplin ?

Je dirais que c’est un énorme plus, un extra bonus. On n’est pas habitués : le groupe est très sollicité, par la presse comme par les organisateurs, il y a une grosse machine derrière le festival… C’est tout nouveau. Alors on va faire le show, pendant 30 minutes, pour bien lancer la journée !

https://www.facebook.com/vertigo59/

Partager sur