« Une parenthèse enchantée »

Lola, Gaia, Emma, Kenya, Tom et Nathan : six lycéens, tous inscrits en option Cinéma-audiovisuel, issus d’établissements différents et sélectionnés sur lettre de motivation, ont constitué, du jeudi 10 au dimanche 13 novembre 2016, le Jury Jeune de l’Arras Film Festival.

Encadrés par Jérôme Léonard du collège Théodore Monod d’Aniche et Kévin Carette du Lycée La Hotoie d’Amiens, ces six jeunes ont assisté aux neuf projections des films de la compétition européenne afin d’attribuer le « Prix Regards Jeunes Région Hauts-De-France ».

Les films en compétition
– « Glory » de Kristina Grozeva et Petar Valchanov (Bulgarie)
– « Waldstille » de Martijn Maria Smits (Pays-Bas)
– « Paula » de Christian Schwochow (Allemagne)
– « Houston, We Have A Problem ! » de Ziga Virc (Slovénie)
– « Bienvenus ! (Welcome To Norway) » de Rune Denstad Langlo (Norvège)
– « On The Other Side » de Zrinko Ogresta (Croatie)
– « We Are Never Alone » de Petr Vaclav (République Tchèque)
– « Roues Libres (Kills On Wheels) » de Attila Till (Hongrie)
– « Anna’s Life » de Nino Basilia (Géorgie)

Même si « tous les films vus méritaient une récompense » (Kenya), après d’intenses délibérations, ils ont choisi de récompenser le long-métrage hongrois « Roues Libres (Kills On Wheels) » du réalisateur Attila Till, qui a reçu 2000 € offerts par BNP Paribas.

Synopsis
Deux jeunes handicapés, Zoli et Barba, se lient d’amitié avec Ruspaszov, un tueur à gages lui aussi paralysé. Ils s’associent, mais le patron de celui-ci ne veut pas de ces nouveaux criminels en fauteuil roulant. La situation prend alors une tournure inattendue.

« Un film d’action émouvant » (Emma), « original dans sa façon d’intégrer le story-board au récit » (Lola). Ce héros, qui se met « au centre des histoires qu’il s’invente », parvient à « redonner la force de vivre malgré le handicap. » (Tom)

Logé à la même enseigne que le jury professionnel et le jury presse, le jury jeune a vécu des moments magiques : interviews, concerts au village du festival et repas de gala, où ils ont pu longuement discuter avec les actrices Nini Bakke Kristiansen et Elisar Sayegh (« Bienvenus ! (Welcome to Norway) ») ou les réalisateurs Martin Maria Smits (« Waldstille ») et Petr Vaclav (« We Are Never Alone »).

Dans une ambiance joyeuse et studieuse à la fois, ce groupe soudé autour d’une même passion a fait preuve d’une grande maturité. Leurs échanges ont été respectueux, pertinents et rafraîchissants. « Ça m’a aidé à approfondir ce que je savais sur le cinéma. Ça m’a ouvert les yeux. » (Gaia). Monter sur la scène du Casino d’Arras fut le point d’orgue de toutes ces émotions partagées. «Je donnerais tout ce que j’ai pour refaire cette expérience tellement impressionnante tant du côté culturel qu’humain. » (Nathan)

Le Jury Jeune et ses accompagnateurs remercient Béatrice Vermande de la Région Hauts-De-France pour son organisation parfaite, Mélissandre Fortumeau pour sa gentillesse et sa disponibilité, les rectorats de Lille et d’Amiens ainsi que Nadia Paschetto, directrice, et Eric Miot, délégué général du festival, pour leur avoir permis de participer à cette expérience inoubliable.

Jérôme LEONARD

Partager sur