Mathis Delange
20 ans
Né à Quessy (02)
Sa formation : BTS « Fluides Énergies Domotique » à Chauny (02)
Son métier : Technicien dépanneur frigoriste
Son point fort : « Je connais déjà l’expérience des Olympiades. »
Son ambition pour les Olympiades des métiers :  » je retente ma chance avec un seul objectif : l’or   »

Pourquoi j’ai choisi… la réfrigération technique

J’ai eu le déclic lors de mon stage de 3e. J’ai passé une semaine d’observation avec mon oncle, dans la société Johnson Controls Industries à Camon (80). À 14 ans, j’ai su que c’était ce métier là que je voulais faire plus tard. Et pas un autre.

Ma formation

Après le collège, comme j’étais certain de que je voulais faire, j’ai fait des études spécifiques au lycée Jean Macé de Chauny (02). Après avoir passé un bac professionnel, j’ai suivi un BTS en alternance, avec comme employeur la même entreprise que lors de mon stage de 3e, Johnson Controls Industries !

J’ai terminé mes études, je suis désormais salarié.

Mon métier

Technicien dépanneur frigoriste. On ne le sait pas toujours, mais c’est un métier technique qui est très demandé. J’interviens auprès des particuliers, bien sûr, pour des « petites » installations : climatisation, pompe à chaleur, mise en place d’une installation fluide frigorigène.

Des entreprises font également appel à moi. Dans les magasins, par exemple, j’installe des vitrines reliées à une petite salle des machines. Pour l’industrie, c’est en général plus complexe et cela demande plus de travail : il faut installer une grande salle des machines à l’ammoniac qui vient refroidir de l’eau glycolée, ensuite distribuée dans toute l’usine pour alimenter les différents appareils de production. Dans le domaine pharmaceutique, enfin, je travaille sur des centrales de traitements d’air pour garantir la qualité des produits.

Je souhaite rester technicien, avant de m’orienter vers une carrière de frigoriste metteur au point à l’export. J’ai vraiment envie d’absorber un maximum de connaissances, pour être performant.

Ma participation aux Olympiades des Métiers

J’ai déjà participé aux Olympiades en 2016, je connais l’exigence de ce concours. Aujourd’hui, je m’entraîne dans mon ancien lieu de formation avec Monsieur Tasse, mon ancien professeur. Il est mon coach depuis le début. C’est même lui qui m’a poussé à m’inscrire il y a 2 ans, lors de ma première participation.

Ensemble on travaille pour être pour ma finale, qui demandera aux candidats de réaliser une installation frigorifique complète en 18 heures. Sur une installation en régime noyé, on vient alimenter en fluide frigorigène a une certaine pression et donc température (relation pression/température) un échangeur pour refroidir de l’eau glycolée. Cette eau vient ensuite alimenter un évaporateur et une mini patinoire. C’est très technique… mais c’est ça qui me plaît !

Mon ambition pour les finales nationales

Les Olympiades vous obligent à vous  surpasser pour chercher l’excellence. Ce qui nous oblige à progresser très vite, pour avoir la satisfaction du résultat final.

Je garde un excellent souvenir du concours… mais il me reste un petit gout d’amertume en bouche. Alors je retente ma chance avec un seul objectif : l’or !

Pour en savoir plus

Technicien-frigoriste : quelles formations, quels débouchés, quels salaires ? Réponses ici.