Cette année encore le Main Square Festival 2016, bien entendu toujours basé à la Citadelle d’Arras, aura accueilli de nombreux artistes français et internationaux devant plus de 100 000 festivaliers. Nous allons tenter de vous résumer au mieux les 3 jours du festival.

Main Square Festival 2016 : jour 1

Le concert du jour

Notre coeur aura balancé entre les frenchies de Louise Attaque et la légende du rock Iggy Pop.

Après plus de dix ans d’absence, on ne savait plus trop quoi attendre du groupe français créé en 1997. Pour leur première venue au festival, les Louise Attaque auront découvert les joies du Main Square sous la pluie. Avec un public qui avait besoin de se réchauffer et de danser pour oublier les aléas de la météo, les Louise Attaque mettront le paquet dès le premier morceau avec « une très vieille chanson » comme le dira Gaëtan Roussel : Ton Invitation. Pari réussi, le groupe aura su faire chanter et danser tout le public réuni devant la Main Stage, y compris sur les titres de leur nouvel album. Avec des chansons qui ont bercé plusieurs générations, Louise Attaque aura réuni un public varié et familial. U

En véritable showman et dieu vivant du Rock’n’Roll, Iggy Pop aura littéralement déchainé la foule. Même avec le froid et le vent de la soirée, le chanteur aura déambulé avec sa démarche atypique et son éternel torse nu. Sa venue était attendue, et sa prestation ne sera pas passée inaperçue, et à 69 ans (excusez du peu) le héros du Rock semble avoir encore de belles années devant lui.

Les temps forts

De ce premier jour, outre la pluie, on retiendra une belle énergie rock distillée par plusieurs artistes : le duo new-yorkais The London Souls, Jake Bugg qui aura déployé beaucoup d’énergie pour aider les festivaliers déjà nombreux à bouger pour oublier l’humidité ambiante et se réchauffer, ou encore Jeanne Added et ses compositions toute en intensité. On aura aussi apprécié la 2ème partie de soirée plus électro avec Flume et Disclosure.

La découverte du jour

En voyant les YelaWolf sur scène, on s’attendait à un concert de rock, voire de hard rock. Bras chargés de tatouages, chapeaux de cowboys, on aurait dû se douter d’un truc en voyant la table du DJ. Ces artistes en ont étonnés plus d’un devant la Greenroom avec des compositions mélangeant guitares et rap. Le fantôme de Rage Against The Machine n’était pas loin. Repérés par Eminem, le groupe a su mettre une ambiance de feu inattendue, et ce au moment ou la pluie faisait rage. Les festivaliers mouillés de la tête aux pieds semblaient totalement imprégnés par la musique. 

Main Square Festival 2016 : jour 2

Le concert du jour

Dans le match qui opposait The Offspring à Macklemore & Ryan Lewis pour la tête d’affiche sur la Main Stage, ce sont les seconds qui l’ont emporté par KO. Là où The Offspring nous a montré un visage vieillissant et nous a livré une performance un peu poussive (malgré l’efficacité éternelle des vieux titres comme Come Out And Play ou  Why Don’t You Get a Job?), Macklemore & Ryan Lewis ont fait soufflé un vent de fraîcheur sur une citadelle pleine à craquer qui a fait la fête dans le soleil couchant.

Les temps forts

 Le concert du jour aurait aussi pu être celui de Mass Hysteria. Les vieux briscards du metal français, portés par leur chanteur Mouss Kelai, ont mis en oeuvre leur message « positif à bloc » (présent sur le T-shirt du chanteur) en faisant de leur concert une grande fête avec le public du Main Square. Le chanteur est descendu de scène et s’est laissé porter pendant quelques instants par la foule. Sans doute l’un des plus gros shows du jour, le groupe est même descendu au milieu des festivaliers pour les faire tourner autour d’eux comme des « ondes électriques ». Le public en a redemandé et a applaudi cette proximité qui leur a fait passer un moment inoubliable.
Révélée par « La France a un incroyable Talent », on aura aussi été surpris par la performance de Marina Kaye devant une GreenRoom pleine à craquée. Récemment invitée au prestigieux festival « South by Southwest » au Texas, on a bien senti qu’il en fallait plus pour impressionner Marina Kaye qui aura assuré le show devant un public ravi de ce moment.

La découverte du jour

Arrivés en sweat shirts noirs capuches relevées sur la tête, on aurait pu imaginer être sur le point d’assister à un concert à l’univers sombre en voyant arriver les Walk Off The Earth sur scène. La suite démontrera l’exact contraire. Avec des instruments originaux et rarement utilisés de nos jours les Walk Off The Earth ont réussi à capter le public qui gardera les bras levés tout le concert et chantera sur des reprises de Pharell Williams ou encore Adele. Une pluie de confettis viendra illuminer le ciel au dessus des spectateurs et parfaire la fête.

Main Square Festival 2016 : jour 3

Le concert du jour

Ce ne sera une surprise pour personne mais le concert de ce 3ème jour de Main Square Festival aura été comme prévu celui des Insus (ex Téléphone). Ne serait-ce que parce qu’une bonne partie du public n’est venu que pour ce concert, brillant par son absence devant la Main Stage tout le reste de la journée (dur, dur pour les autres groupes qui auront parfois joué dans une citadelle aux deux tiers vide). Et puis justement parce que, tout à coup, une citadelle pleine à craquer de gens de 7 à 77 ans, qui chantent des tubes que tout le monde connaît par coeur, quoi qu’on pense de Téléphone, ça fait une sacrée émotion !

Les temps forts

On l’a dit, pas facile pour les groupes passant avant les Insus de jouer devant une foule relativement éparse. Pourtant, au milieu d’une programmation plutôt rock ce dimanche, on en a vu quelques uns tirer leur épingle du jeu. The Struts tout d’abord et leur glam rock très années 80 qui a réveillé le public dès 14h30. Les Français de Last Train ensuite. A force de qualifier ces jeunes-là (ils ont 20 ans) de révélation rock, ils n’en sont plus vraiment une. Tout juste revenus de quelques dates en Chine, le chanteur nous indique que c’est leur 4ème festival en 4 jours et qu’ils vivent un rêve. Un rêve qui leur donne de l’énergie à revendre car le quatuor était tout sauf fatigué, bien au contraire ! Ghinzu enfin. Le groupe belge a joué quelques titres de son album qui sortira à la rentrée après de longues années d’absence. Toujours beaucoup de claviers dans des compositions grandioses qui auront donné envie au public de jouer des coudes ! On évitera par contre de parler de la veste en jeans du chanteur…

La sensation du jour

Côté Greenroom, on aura revu avec plaisir le duo lillois A-Vox. Gagnants l’an dernier du tremplin régional organisé par la ville d’Arras et auteurs d’une prestation très remarquée, le Main Square avait eu la bonne idée de les inviter à revenir nous montrer comment ils avaient évolué en un an. Plutôt très bien à en croire leur set quasi parfait. Après avoir préparé leur show en résidence à l’Aéronef, c’est une débauche d’énergie pure et positive à laquelle le frère (Virgile) et la soeur (Anthéa) nous auront donné droit !
Merci le Main Square Festival pour cette belle édition et rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles aventures !
Partager sur