Commémorations autour de la première guerre mondiale

A l’occasion d’un échange avec Mayo College (Ajmer, Rajasthan, Inde) du 25 au 29 mai dernier, les élèves du lycée Guy-Mollet (Arras) et les lycéens de Mayo se sont recueillis au mémorial indien de Neuve-Chapelle à Richebourg (62136) jeudi 26 mai après-midi.

Au total une soixantaine de lycéens étaient réunis, rejoints par quarante élèves de l’école primaire Lejosne de Richebourg, pour cette émouvante commémoration en l’honneur de plus de 5000 soldats indiens morts en 1915. Cinq nations étaient représentées lors de cette cérémonie : l’Inde, la France, la Grande-Bretagne (un membre de la Royal British Legion et quatre Anglais), le Canada (des représentants du mémorial de Vimy, invités) et l’Ecosse (un piper écossais).

Le Proviseur du lycée Guy-Mollet, M. Olivier Dupas, le Souvenir Français, la Garde d’Honneur de Notre-Dame de Lorette et l’Union Fraternelle Franco-Britannique ont également assisté à la commémoration.

La cérémonie a commencé par un dépôt de gerbes remises par M. Dhiraj Mukhia, Premier Secrétaire de l’Ambassade de l’Inde, M. Yves Delrue, Maire Adjoint d’Arras, M. Gérard Delahaye, Maire de Richebourg et son Adjoint M. Guy Warein, M. Ronald Lieven, Maire de Neuve-Chapelle, M. Kunal Kumar professeur de français à Mayo College (gerbe aux couleurs du drapeau indien), et la Vice-présidente de l’Union Fraternelle Franco-Britannique, tous accompagnés d’un élève français et indien.

Des extraits de lettres écrites par des soldats indiens à leurs familles durant la Première Guerre mondiale ont été lus en hindi, en anglais puis en français.

Ensuite, quelques élèves on chacun leur tour, lu en anglais et en français, deux célèbres poèmes anglais commémoratifs « For The Fallen » et « In Flanders Fields ».

Un joueur de cornemuse du Northern Men Pipe Band a interprété la complainte « Hector The Hero ». L’appel aux Morts, version britannique (« The Last Post ») a ensuite précédé une minute de silence.
Les élèves français et indiens ont alors entonné, à l’unisson, les deux hymnes nationaux, indiens puis français, paroles originales (hindi et français), en se tenant la main.

Les adultes, indiens et britanniques en particulier, se sont dit extrêmement émus par cet hommage massif rendu par la jeune génération envers leurs anciens, morts pour eux.

Pour l’occasion, 101 drapeaux indiens et français avaient été confectionnés, commémorant le « centenaire + 1 » de la bataille de Neuve-Chapelle.

La cérémonie s’est terminée par un « langar », collation offerte traditionnellement en Inde à l’issue d’un événement festif ou commémoratif. C’est le chef-cuisinier indien Paul Babra qui avait préparé des plats indiens.

Au cours de leur séjour, les six élèves de Mayo College ont partagé la vie de leurs correspondants français, lycéens à Guy-Mollet, qui les hébergeaient également. Ensemble ils ont assisté à des cours dispensés dans l’établissement, et ont également reçu un enseignement spécifique et adapté au programme scolaire suivi en Inde, par quatre professeurs français. Ces derniers avaient conçu, spécialement pour eux, un cours de français, de sciences physiques, d’histoire et… de philosophie, discipline quasiment unique au monde dans un établissement du secondaire.

En fin de semaine, une réception a été organisée au lycée Guy-Mollet en l’honneur des lycéens indiens, de leur professeur, et des familles d’accueil françaises, au cours de laquelle des échanges de cadeaux ont eu lieu. C’est une fois encore le chef Babra qui a assuré la restauration, la décoration et l’animation… à l’indienne, pour le plus grand plaisir des yeux, des oreilles et des papilles de l’assistance.

Samedi matin, quatre Indiens se sont rendus à Oignies (62590) pour honorer, avec une délégation de Buxton (Derbyshire, nord de l’Angleterre), 80 civils et 6 militaires britanniques massacrés par les troupes nazies le 28 mai 1940. Ils ont également déposé une gerbe devant le mausolée en présence du maire d’Oignies, M. Jean-Pierre Corbisez, du maire du High Peak, Councillor George Wharmby, du député M. Philippe Kemel et du Vice-président du Conseil départemental du Pas-de-Calais, M. Daniel Maciejasz.

Dimanche 29 mai, les Indiens ont dit au revoir à leurs amis français et à « leurs familles d’adoption ». Ce matin-là, les larmes ont coulé à flots sur le quai de la gare d’Arras, tandis que tous se sont jurés de se revoir très vite.

lyceeguymollet.blogspot.fr

Partager sur