Maxime BARBIER
23 ans
Habite à Amiens (80)
Titulaire d’un BTS en analyse biologique et biotechnologique

Contraint de quitter la gendarmerie scientifique pour des raisons de santé, Maxime voit son projet professionnel s’effondrer. « Un vrai coup au moral« , raconte-t-il. Il découvre alors le service civique international grâce à la mission locale d’Amiens. « Les missions correspondaient à peu près à mes études et j’avais besoin d’un break« , confie-t-il.

S’organiser au départ

Avant de partir, il a fallu s’organiser. Pour cela, Maxime a assisté à plusieurs réunions pour se familiariser avec les autres jeunes du groupe, s’informer sur des notions de langue ou de sécurité. Ces réunions ont été suivies d’une semaine à l’auberge de jeunesse de Lille pour préparer l’aventure et se faire des amis. Une étape « vraiment importante pour moi. »

Au Maroc, la mission de Maxime est double. Il doit d’une part développer le site internet de l’association AESVT avec laquelle il est parti, et d’autre part sensibiliser au tri sélectif. Pour cela, il intervient dans des écoles. « Sensibiliser les enfants est le meilleur moyen pour agir à long terme« , déclare-t-il avec conviction. Il organise aussi une compétition entre plusieurs écoles où on remet des prix à l’école la plus fleurie ou la plus respectueuse de l’environnement. Une manière ludique et agréable de faire prendre conscience des enjeux du développement durables aux jeunes générations. Même si ce n’est pas directement lié à ses études, cette mission lui tenait vraiment à cœur.

« Ce qui est vraiment frappant, c’est la pollution. Le moindre espace vide devient une déchetterie et il faut agir! »

« Une expérience à vivre »

Pour Maxime, il n’y a que du positif à tirer de cette expérience. « J’étais bien encadré par l’association sur place, accompagné tout au long des trois mois et rémunéré !« , se réjouit-il.

Le jeune homme souhaite maintenant promouvoir le service civique à l’international auprès des jeunes en quête d’expériences et de nouveautés.

Vous aussi, engagez-vous !

Le service civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Il permet de s’engager sans condition de diplôme dans une mission d’intérêt général au sein d’une association, d’un établissement public, d’une collectivité… En France ou à l’étranger et dans neuf domaines d’action :

  • solidarité
  • environnement
  • sport
  • culture
  • éducation
  • santé
  • intervention d’urgence
  • mémoire et citoyenneté
  • aide humanitaire

Plus d’infos sur www.service-civique.gouv.fr/jeunes-volontaires